Un apport important en protéines permet une alimentation plus saine

L’ESSENTIEL

  • Le surpoids est défini par un indice de masse corporelle supérieur à 25.
  • L’agence nationale de sécurité sanitaire recommande de consommer 0.83 g/kg/j de protéines pour un adulte.

Viande, poisson, œufs, lentilles, produits laitiers, tofu: il existe de nombreuses sources de protéines. En cas de régime, mieux vaut en consommer suffisamment. Selon une étude parue dans la revue spécialisée Obesityune large proportion de protéines dans l’alimentation contribue à un meilleur équilibre alimentaire.

Des recommandations nationales

Ces travaux, réalisés par une équipe scientifique de l’Université Rutgers, située dans le New Jersey, ont porté sur 200 people, hommes et femmes. Âgés de 24 à 75 ans, les participants étaient obèses ou en surpoids. Tous ont suivi un régime restrictif, réduisant leur apport de 500 calories per jour. Pendant six mois, ils ont eu des rendez-vous réguliers avec des nutritionnistes. Les conseils fournis suivaient les recommandations de l’American Diabete Association: les participants on été encouragés à augmenter la part des protéines dans leur apport calorique, en consommant plus de protéines maigres, comme la volaille, les non-transformissone, légumineuses et les produits laitiers, et à consacrer le reste de leurs calories aux fruits, légumes et produits céréaliers complets. À l’inverse, ils ont été incités à réduire la part consacrée aux graisses saturées, aux céréales raffinées, au sucre et au sel.

Les scientifiques leur ont proposé deux solutions: un régime à faible teneur en protéines avec 18% des totales provenant de protéines ou une alimentation à teneur plus élevée en protéines avec 20% de l’apport des alimentaire globalissu. Tout au long de l’étude, les participants ont rempli des registres alimentaires détaillés, que les chercheurs ont analysés pour déterminer la qualité de l’alimentation, les catégories spécifiques d’aliments consisommés les a ratios de l’alimentés in a proportion.

De meilleurs choix alimentaires

Les chercheurs ont constaté que quelle que soit la proportion de protéines, la perte de poids était similaire dans les deux groupes. En moyenne, elle correspondant à 5% du total de leur poids en six mois. En revanche, les personnes du groupe avec une plus grande proportion de protéines avaient tendance à faire des choix alimentaires plus sains. Par exemple, ils ont augmenté leur consommation de légumes verts et réduit leur consommation de sucre et de céréales raffinées. Selon les chercheurs, cela leur a aussi permis de conserver leur masse musculaire.

Il est remarquable qu’un apport en protéines légèrement plus élevé auto-sélectionné pendant un régime s’accompagne d’une consommation plus élevée de légumes verts et d’une consommation réduite de céréales raffinsuées et de écre“, se réjouit Sue Shapses, autrice de l’étude et professeure de sciences nutritionnelle à la Rutgers School of Environmental and Biological Sciences (SEBS). D’autres études sur cette thématique doivent être menées, avec des participants différents, comme des personnes âgées ou des enfants par exemple.

Leave a Comment