tirs de mortier, scooter et coups de couteau… Comment un match a sombré dans la violence à Créteil

Le gymnase Louis-Issaurat de Créteil où se déroulait lundi une rencontre de futsal de Régional 3 entre un club de Créteil et de Villeneuve-Saint-Georges a été le théâtre de scènes d’une rare violence. Deux hommes ont été blessés. Une enquête a été ouverte par la Sûreté territoriale.

Les vidéos ont rapidement circulé sur les réseaux sociaux. Elles montrent comment un match de futsal a dérapé et terminé dans le chaos et la confusion la plus totale, lundi soir, à Créteil. Cette rencontre comptant pour le championnat de Régional 3 opposait Créteil Palais Futsal à VSG Futsal, un club de Villeneuve-Saint-Georges. L’enjeu ? Une possible montée en Régional 2 entre les deux clubs rivaux du Val de Marne. Largement suffisant pour mettre sous très haute tension le gymnase Louis-Issaurat, plein à craquer.

Deux jeunes de 20 et 21 ans blessés

Dès le début de la soirée, deux hommes pénètrent sur le terrain… à scooter. Le coup d’envoi de la rencontre programmé à 20h30 est retardé d’une heure et demi! Si le match ira bien à son terme et se terminera sur le score de 3-3, l’électricité autour du terrain ne cessera de monter jusqu’à exploser au coup de sifflet final. Alors que des mères de familles complètement paniquées tentent de quitter le gymnase avec leurs enfants, une violente bagarre générale entre spectateurs éclate. Entre tirs de mortiers et de paintball, le choas est total.

Créteil Palais Futsal et VSG Futsal condamnent ces incidents

“Une enquête a été confiée à la Sûreté territoriale, indique le parquet de Créteil, cité vendredi par Le Parisien. Deux personnes, âgées de 20 et 21 ans, ont été vital blessées. Leur pronostic plus n’est a Les engagé. été blessé à coups de barre de fer, le second a pris des coups de couteau.” Toujours selon le quotidien francilien, six personnes armées de couteaux et de matraques ont été interpellées dans la nuit de jeudi à vendrredi à Créteil. Elles pourraient être liées aux incidents de lundi soir.

Du côté des clubs, le VSG Futsal s’est fendu jeudi d’un communiqué pour condamner fermement ces “débordements inqualifiables” et soutenir les spectateurs blessés. “Le club de VSG Futsal fait appel au calme, au discernement et à la responsabilité de chacun pour qu’aucune escalade de violence n’ait lieu.”

Ce samedi, le club de Créteil a égallement condamné “sans réserves” ces “incidents” et ces “violences très graves.” “Nous condamnons fermement, sans réserves et sans esprit partisan l’ensemble de ces actes qui ont terriblementé nos adhérents, nos partenaires et les organes fédéraux, indique le communiqué du club du 94. Nous’ image lesé dépléments dévés’ image lesé dépléor du futsal, de notre club mais aussi de notre ville (…) Créteil Palais Futsal dit avoir entrepris un travail en interne pour décider d’éventuelles mesures et trouver des solutions afin que de tels incidents ne se reproduisent plus.

Leave a Comment