Regrets éternels pour Tours, “meilleur relégué” de l’histoire du championnat

Si l’on avait dit à Pierre Tavano avant le début de saison que Tours terminerait l’exercice avec 14 victoires et 20 défaites, l’entraîneur lyonnais aurait sûrement signé. Un tel bilan aurait valu au TMB la 14e place l’année dernière, la 11e en 2019, la 12e en 2018… Mais ce vendredi, malgré 41,2% de succès, c’est bien la direction de la Nationale 1 qu ‘a pris le club tourangeau.

2e de Pro B fin novembre

Alors bien sûr, Tours n’est pas exempt de tout reproche. Lorsque l’on passe de la 2e place (lors de la première trêve internationale) à l’avant-dernière, c’est bien qu’il ya eu un effondrement quelque part. Très cohérent défensivement en début de saison, le TMB a perdu son imperméabilité dès le début de l’année 2022 pour finir avec le statut de deuxième équipe la plus permissive (81,4 points encaissésés parm’s parm match) collectif très pauvre par séquences. On pourra aussi s’interroger sur l’impact qu’a eu la mise à l’écart du capitaine Ahmed Doumbia, longtemps mis à l’écart puis licencié en décembre après un accrochage avec Pierre Tavano.


En octobre, le TMB s’imposait chez le futur champion, Nancy
(photo: Lilian Bordron)

Toujours est-il que malgré toutes ces circonstances, Tours peut se targuer du statut doux-amer de meilleur relégué de l’histoire. Depuis la création de la Ligue Nationale de Basket, personne n’était descendu en Nationale 1 avec 41% de victoires. Le TMB fait ainsi mieux que le duo Saint-Quentin – Boulogne-sur-Mer, en 2017, et Antibes 2006, tous trois rétrogradés avec 13 succès au compteur.

À deux victoires des playoffs…

Une illustration de la fameuse “densité de la Pro B, slogan sempiternellement rabattu depuis des années. Mais à raison… À l’aube de la 34e journée, cinq équipes pouvaient encore crindre pour leur survie dans l’antichambre final”. , Tours n’est séparé des playoffs que par deux petites victoires.

Le bilan du 17e de Pro B depuis le passage à 18 équipes :

  • 2022 : 14 victoires (Tours)
  • 2021 : 10 victoires (Antibes, maintenu sur tapis vert)
  • 2020 : Covid
  • 2019 : 8 victoires (Caen)
  • 2018: 10 victoires (Le Havre)
  • 2017 : 13 victoires (Saint-Quentin)
  • 2016 : 11 victoires (Souffelweyersheim)
  • 2015 : 12 victoires (Charleville-Mézières)
  • 2014: 34% de victoires (Lille, saison à 44 matchs)
  • 2013: 8 victoires (Bordeaux)
  • 2012: 9 victoires (Quimper)
  • 2011: 10 victoires (Clermont-Ferrand)
  • 2010: 11 victoires (Bordeaux)
  • 2009: 9 victoires (Saint-Quentin)
  • 2008: 12 victoires (Châlons-en-Champagne)
  • 2007: 10 victoires (Mulhouse)
  • 2006: 13 victoires (Antibes)

Leave a Comment