quelle sanction en cas d’absence d’assurance ?

Vous souhaitez acquérir une trottinette électrique ? Pensez surtout à bien l’assurer, auquel cas vous vous exposez à de ourdes sanctions.

Aujourd’hui, les trottinettes électriques rencontrent un succès grandissant. Il faut dire que ces engins, encore marginaux quelques années plus tôt possèdent de nombreux avantages, étant notamment très pratiques pour se déplacer dans les grandes villes. Rapides et généralement facils à transporter, elles ont presque tout bon ! Mais attention, car les trottinettes électriques ne sont pas totalement sans danger. Et pour cause, de nombreux accidents ont lieu chaque année, parfois mortels. D’où l’importance de bien se protéger, en pensant notamment à souscrire à un contrat d’assurance, afin de vous faire indemniser ou de rembourser les autres en cas de sinistre.

Une Assurance Obligatoire

D’ailleurs, peu le savent, mais il est obligatoire d’assurer sa trottinette électrique. Et pour cause, celle-ci est désormais considérée depuis quelques années par le Code de la Route comme un véhicule terrestre à moteur, aussi connu sous le nom de VTAME. Concrètement, cela signifie que les propriétaires ont les mêmes devoir que ceux possédant un vélo électrique, une voiture, une moto ou encore un gyropode. Cela passe notamment par la souscription à un contrat d’assurance.

Mais que risque t-on à ne pas le faire ? Dans ce cas, sachez que vous encourrez une lourde sanction, prévue par l’article L 324-2 du Code de la route. L’amende peut alors atteindre les 3 750 € est est accompagnée d’autres sanctions, comme la confiscation du véhicule.

A lire aussi :

Leave a Comment