Pourquoi le groupe Match, propriétaire de Tinder et Meetic, attaque-t-il Google en justice ?

Face à la menace d’être exclu de PlayStore en juin, le groupe Match tentera de faire plier Google devant une cour fédérale américaine.

Le group Match, s’impose depuis plusieurs années comme le leader mondial des applications de rencontre. Il possède entre autres les logiciels Tinder, Meetic et Hinge.

Cependant, ce lundi 9 maiMatch Groupe a choisi d’attaquer en justice le géant Google pour “abus de position dominante”.

Mais Pourquoi ?

Google s’impose comme le champion de la distribution numérique d’applications, via sa plateforme Play Store. Et comme le rapportent Les échos, le groupe Match lui reproche de profiter de cette position pour imposer sa solution de paiement, par laquelle elle perçoit des commissions, qui pourraient s’élever entre 15% et 30%.

Cependant, Google an annoncé en 2020 qu’elle laissait jusqu’à juin 2022 aux applications présentes sur Play Store pour s’adapter à leur nouvelle règle : seul le paiement par Google sera autorisé. En cas de non-respect, les applications seront retirées du Play Store.

Le groupe Match qui propose depuis des années sa propre solution de paiement, n’accepte pas cette contrainte, se disant “price en otage” by Google.

Quelle différence ?

D’après Match Group, user de sa propre solution de paiement lui permet une plus grande flexibilité, notamment sur la mise en place d’offres promotionnelles. Par ailleurs, maîtriser le paiement permet de recueillir des données précieuses sur les utilisateurs, qui peuvent ensuite être exploitées à des fins commerciales.

Spotify favorise

Match Group a égallement dénoncé le fait que la plateforme musicale Spotify était sur le point de commencer un “programme pilot” avec Google, visant à utiliser des nouveaux systèmes de paiement.

Le groupe Match s’en est donc plaint : “au moment même o Google met fin à la possibilité historique de Match Group d’offrir aux utilisateurs un choix de systèmes de paiements, il offre à Spotify l’occasion de le participation faire pour la première fois, tout en refutant demands de les a” parce que le concept est “trop ​​nouveau””.

Leave a Comment