mieux donner grâce à l’assurance-vie

NOS CONSEILS – Bien maniée, l’assurance-vie est très adaptée aux grands-parents souhaitant gratifier leurs descendants.

Il n’y a pas si longtemps, les grands-parents avaient pour habitude d’ouvrir un livret A à leurs petits-enfants, en guise de cadeau de naissance. Avec un taux de rémunération de 1% et le retour de l’inflation, il fait aujourd’hui pâle figure pour faire fructifier un capital sur 20 ans. Lui ouvrir une assurance-vie s’avère bien mieux adapté à ceux qui ont les moyens de se montrer généreux. Chaque aïeul peut en effet donner, sans aucun droit de donation, €31,865 tous les 15 ans à chacun de ses petits-enfants. S’y ajoutent €31,865 de plus, à condition que le grand-parent ait moins de 80 ans et que le petit-enfant soit majeur. Le passage chez le notaire n’est pas obligatoire, mais reste recommandé pour organiser tous ces dons et s’assurer qu’ils n’empiètent pas sur la part d’héritage des enfants.

Premier atout de l’assurance-vie, elle garantit aux grands-parents que l’argent donné sera bien utilisé. Le don s’accompagne, en effet, de la rédaction d’un écrit. «Ce document, appelé “pacte adjoint”…

Cet article est réserve aux abonnés. Il vous reste 82% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Deja abonné ? Connectez-vous

.

Leave a Comment