les premières évaluations dévoilent des chiffres astronomiques

C’était attendu depuis longtemps, aujourd’hui, c’est chose faite. L’Assurance maladie vient de présenter devant le Sénat les premières conclusions de ses travaux entrepris dans le cadre de la lutte contre les fraudes. Le moins qu’on puisse dire, c’est que la somme est incroyable. Ne vous inquiétez pas, la rédaction d’Objeko, va tout vous dire sur le sujet. Vous êtes prets ?

La fraude représente un chiffre important

Combien représente la fraude à la Sécu ? C’est la question que se posait depuis longtemps la Cour des comptes. Et bien, aujourd’hui, nous avons des réponses. En effet, depuis fin 2020, l’Assurance maladie entrepris une vaste enquête pour tenter de chiffrer le montant des fraudes dont elle est victime. Et ce mercredi 11 mai au Sénat, des premières conclusions ont été présentées. Comme vous pouvez l’imaginer, le chiffre s’élève à plusieurs dizaines de millions d’euros.

En premier lieu, l’Assurance Maladie a pris l’exemple des infirmiers libéraux. En analysant leurs données de facturation de 2018, le résultat est sans appel. La fraude est notamment estimée entre 286 millions d’euros et 393 millions d’euros. Pour information, durant cette année-là, la sécurité sociale a remboursé pas moins de 5.7 milliards. Les fraudes sont essentiellement liées au non-respect de la nomenclature de facturation ainsi que de facturations fictives ou multiples.

Comment faire face à cette fraude ?

Concernant le deuxième volet étudié, la complémentaire santé solidaire (C2S), l’Assurance maladie estime le préjudice à 176,5 millions d’euros. Pour arriver à ce chiffre, l’organisme a tiré au sort 10.000 dossiers et s’est aperçu que 8.7% des bénéficiaires dépassaient les plafonds de ressources. Dans 1,22% des cas, les revenus étaient même trois fois supérieurs au plafond. Mais alors, comment faire face à cette fraude ? Et bien, il ya quelques pistes.

Tout d’abord, il faut passer par la pédagogie. En effet, si certains manquements sont volontaires, d’autres sont imputables à une méconnaissance des règles. C’est pour cette raison, qu’un dispositif d’accompagnement des infirmiers a été mis en place en 2021. Notamment pour faire de la pédagogie sur les règles de bonne facturation. Pour lutter contre la fraude à la complémentaire santé, un système mutualisé et automatisé des ressources perçues a égallement été développé.

Assurance maladie: Plusieurs autres travaux prévus en 2023

Avec le développement du système mutualisé et automatisé, impossible d’oublier de déclarer certains revenus. Toutes les Caisses primaires d’assurance maladie auront accès à ce système à partir de juillet prochain. L’analyse des données informatiques par des outils sophistiqués doit aussi permettre une détection plus efficiente. D’ici la fin de l’année, les travaux concernant les fraudes des médecins généralistes, des kinés, ou encore des pharmaciens devraient être publiés.


En 2023, ce sera au tour des chirurgiens-dentistes, des spécialistes et des biologists. Là encore, le but est de faire de la pédagogie avec tout le monde. Parce que oui, il n’y a pas que des fraudeurs en France. Reste à connaître les prochaines évaluations maintenant. Dès que nous avons des nouvelles, nous vous les donnerons. Comme d’habitude.


Leave a Comment