les fonds en euros des banques ont-ils touché le fond ?

Des baisses, encore et encore : la communication des grands réseaux bancaires sur les rendements des fonds en euros de leurs assurances-vie sonnait comme une ritournelle ces dernières années. Si, globalement, la tendance demeure, les banques semblent toutefois désormais hésiter à diminuer davantage la rémunération de ces fonds appréciés des épargnants pour leur garantie en capital.

En moyenne, le marché a servi 1,3 %, selon France Assureurs. En queue de peloton en matière de rendement, La Banque postale a certes opéré une nouvelle baisse en 2021. Son contrat grand public, Vivaccio, est en effet tombé de 0,70% en 2020 à 0,65% l’an dernier. Ces taux sont nets de frais mais supportent 17.2 % de prélèvements sociaux – le rendement net de prélèvements ne sera donc que de 0.54 %. Et ce n’est pas le pire taux de l’établissement : le contrat Solésio Vie n’a rapporté que 0,50%.

Lire aussi: Assurance-vie : l’investissement socialement responsable progresse

Autre acteur en baisse : la Caisse d’épargne. Son assurance-vie Millevie Essentielle affiche un taux de 0.75% contre 0.80% en 2020. Pour les autres en revanche, la tendance est plutôt à la stability, voire à la hausse des taux servis grâce aux bonus – des majorations de taux pour les épargnants respectant certains critères.

Certains acteurs ont d’ailleurs boosté leur politique de bonus en 2021, à l’image de Société générale. Jusqu’ici, cette banque offfrait un rendement majoré aux contrats de 76 200 euros. Désormais, ce bonus se double d’un autre, lié à la part d’unités de compte souscrites dans le contrat : le rendement de base peut grimper de 50 % si la proportion de ces supports d’investisement risqués dépasse 50 %. Résultat, les rendements 2021 de la banque rouge et noir font le grand écart. De 0.75 % à 1.84%, par exemple, sur le contrat Séquoia.

Les vieux produits maltraités

Au Crédit agricole aussi, les taux varient maintenant en fonction du penchant des assurés pour le risque. En deçà de 25% d’unités de compte, la rémunération du fonds en euros est limitée à 0.65%, mais elle grimpe à 1,05% avec 30% à 50% de supports risqués. Et atteint 1,45 % si le client détient plus de 50 % d’unités de compte. Même constat pour les produits de LCL. Le contrat LCL Vie affiche un taux de base de 0.65% (pour des frais de gestion à 1%) qui peut grimper jusqu’à 1,45% pour les assurés avec 50% d’unités de compte ou plus.

Un acteur a opté pour une stratégie un peu différente : BNP Paribas. Si la banque propose elle aussi un bonus à ses favorisant clients les units de compte, elle tient à communiquer sur des rendements moyens hors bonus. Elle s’inscrit, dit-elle, dans une logique « de convergence des taux servis quels que soient les produits et les canaux de distribution » et précise que 90 % de ses contrats présentent un taux net de 1,10 %. De ce fait, les contrats de BNP Paribas servent parmi les meilleurs taux hors bonus du monde bancaire.

Il vous reste 21.41% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

Leave a Comment