“le potentiel éducatif des outils de l’Internet est immense”

La France doit ouvrir son système educatif aux réalités du monde numérique, une démarche susceptible de changer durablement et positivement le quotidien des enseignants comme celui des élèves, au Lycée notamment. Il ne s’agit pas seulement de guider ces derniers vers le bon usage d’internet et des outils numériques, mais d’aller plus loin, d’intégrer ces outils dans la manière d’enseigner, de créer céresagogie nouvelle a maintes fois appelé de ses vœux. Dans cette perspective, on peut concevoir une evolution du cours magistral vers une formule en deux temps, dérivée du modèle conçu il ya des décennies déjà dans les business schools américaines.

Son principe repose sur l’implication préalable des élèves dans le sujet du cours, de sorte que le cours proprement dit devient un moment de mise en ordre et de synthèse de ce que les élèves ont acquis par eux-mêmes. Le schéma classique de la transmission directe des connaissances nouvelles par l’enseignant s’efface allors en partie au profit d’une participation accrue de chaque élève. Il ya pour eux une appropriation progressive et stimulante du savoir, et pour l’enseignant, une expérience profondément nouvelle et gratifiante.

Toutes les matières – et notamment les sciences exactes – ne sont pas susceptibles de l’application de cette méthode, qui concerne plutôt des domaines comme la Philosophie, la Littérature, l’Histoire ou l’Economie. Son potentiel pédagogique peut être mis en évidence à partir d’un exemple, la (…)

(…) Cliquez ici pour voir la suite

CAC 40, Sanofi, Tesla, Apple, L’Oréal, Bitcoin… : au program de Momentum cette semaine
La pépinière viticole, une activité peu connue qui participe à la qualité du vignoble français
Saudi Aramco annonce un bénéfice record, dopé par la flambée des cours du pétrole
Japon : le yen au plus bas depuis 20 ans, quel impact sur la croissance ?
“Si vous n’aimez pas les contenus de Netflix, partez !” : le message de Netflix à ses employés

Leave a Comment