la région Île-de-France première concernée

Plus de 1300 cas onté déclarés en Île-de-France, ou plus de 8000 injections de vaccins on déjà été pratiques, soit 70% des vaccinations in France.

Avec plus de 1300 cas déclarés en Île-de-France, dont 15 féminins et 4 pédiatriques (dont un en cours d’investigation), la région francilienne est particulièrement concernée par l’épidémie de variole du singe réigne de soul, Santé (ARS) dans un communiqué ce vendridi. Ce sont 60 à 70 cas qui sont déclarés chaque jour auprès de l’ARS et de Santé publique France (SPF).

Selon un dernier communiqué de SPF, au 28 juillet 2022 à midi, 1955 cas confirmés ont été recensés en France. Les cas résidaient le plus fréquemment en Île-de-France : 814 soit 53 % des cas dont la région de résidence est connue, puis en Occitanie (170 cas, soit 11 %) et en Auvergne-Rhône-Alpes (161 cas, soit 10%).

À VOIR AUSSI – Variole du singe: à Paris, la demande de vaccination est «extrêmement forte»

Le 8 juillet, la Haute autorité de santé (HAS) recommandait dans un avis d’élargir la vaccination pour les personnes à très haut risque d’exposition, à savoir les hommes ayant des rapports sexuels avec des homnes persones, trans et les celles rapportant avoir des partenaires multiples, ainsi que les personnes en situation de prostitution, et les professionnels de lieux de consommation sexuelle.

291 injections in Paris, 8000 en Île-de-France

Depuis cette date, l’ARS Île-de-France dit avoir organisé et financé l’ouverture de 25 lieux de vaccination auprès des personnes cibles par la HAS. Au jeudi 28 juillet, «plus de 8000 injections on insi déjà été réalisées, soit 70% des vaccinations réalisées in France, avec une montée en charge importante (5000 des 8000 vaccinations se sont faites la semaine du 25 juillet)»rapporte l’ARS francilienne.

À Paris – département qui dénombre le plus de cas – 18 centers de vaccination ont été ouverts par l’ARS et la mairie. Parmi les récentes inaugurations, le center Edison, dans le 13ème arrondissement, a déjà administré 291 injections depuis le 26 juillet, soit 97 en moyenne par jour. Le center a pour ambition d’augmenter rapidement ses capacités pour devenir un «très grand center de vaccination» et atteindre les 2000 rendez-vous hebdomadaires à court terme, selon l’ARS.

Au vendredi 29 juillet, il n’y avait pas d’hospitalisation liée à la variole du singe dans la région.


À VOIR AUSSI – Variole du singe: «nous ne recommandons pas la vaccination de masse», annonce l’OMS

.

Leave a Comment