La perte du chromosome Y fragilise le coeur des hommes

L’étude publiée dans la revue Science ouvre de nouvelles perspectives de recherche sur les pathologies liées à l’âge chez l’homme. georgerudy – stock.adobe.com

DÉCRYPTAGE – Cette anomalie génétique touche 40% des plus de 70 ans et augmente le risque de pathologies cardio-vasculaires.

Le chromosome Y, présent uniquement chez l’homme, peut disparaître avec l’âge. Si cela peut surprendre, le fait est en réalité connu de longue date. Cette anomalie génétique, qui ne touche ni tous les hommes ni toutes les cellules de l’organisme, avait longtemps été considérée comme un simple marqueur de vieillissement.

De nombreuses études ont néanmoins montré ces dernières années que les hommes qui perdaient leur chromosome Y avaient une espérance de vie plus courte et un risque augmenté de cancers, de cirrhose et’ de maladie erd. Simple association ou réel lien de causalité? Jusqu’ici la question restait en suspens.

Un désert génétique

Une étude publiée dans la revue Science apporte un début de réponse en démontrant avec élégance comment cette perte chromosomique détériore le fonctionnement du coeur. Une découverte importante qui pourrait ouvrir de nouvelles perspectives de recherche sur les pathologies liées à l’âge chez les hommes.

Parmi les auteurs de ces travaux figure Lars Forsberg, chercheur à…

Cet article est réserve aux abonnés. Il vous reste 81% à découvrir.

Repousser les limits de la science, c’est aussi ça la liberté.

Continuez à lire votre article pour 0,99€ le premier mois

Deja abonné ? Connectez-vous

.

Leave a Comment