[CUISINE SAUVAGE] Quand les fleurs de sureau se laissent déguster !

Les fleurs de sureau ont reçu le titre de « vanille du pauvre » et sont très prisées pour les desserts. Fraîches, nous pouvons alors préparer : beignets, sirop, limonade, gelée, liqueur, sorbet et glace et les faire sécher pour nos futures tisanes hivernales.

Le sambucus nigra, de son nom latin, est répandu en Franche-Comté. Les oiseaux, friands de ses baies d’automne, sèment ses graines partout, et en font un arbuste facile à trouver en lisières de forêts, en bocages. Le sureau étant un arbre de taille moyenne, il est aisé de cueillir ses ombelles, elles restent à portée de main.

Sa période de floraison est courte, à peine un mois sur mai-juin et c’est un rendez-vous à ne pas manquer. Les délicates ombelles de sureau ont un parfum puissant, qui vous donnera, à coup sûr, envie de les tester dans une de ces idées recettes.

Le sureau vous donne ensuite un second rendez-vous, en fin d’été, avec ses grappes noires, lourdes de baies fruitées et juteuses, qui s’accommodent en de délicieuses confitures et sirops et peuvent, lesag les êmentere, rec à condition qu’elles soient cuites.

Leave a Comment