Basket-ball (Nationale 2). Le Garonne AB gagne et finit la saison plein de regrets

Chez les locaux, c’était un peu mitigé, entre la satisfaction de gagner ce match largement et la déception de la non-qualification. On pouvait voir chez Dominique Guéret une véritable tristesse : « Saison terminée, saison ratée car on voulait faire les play-offs et on ne les fera pas. » Mais le technicien local ne s’est pas défilé au moment du bilan : « On avait un manque de vécu collectif avec de fortes individualités qui n’ont pas su défendre ensemble et on l’a payé. Ça se joue dans notre salle contre Laval ou Agen, mais aussi à l’extérieur à Mont-de-Marsan. Ce sont des matchs que l’on ne doit pas perdre quand on a nos ambitions. »

La promesse Mathieu Auriol

À chacun de faire le bilan, autant les joueurs, l’équipe technique que les dirigeants pour voir ce qui n’a pas fonctionné, comment une équipe qui avait 3 victoires d’avance a pu se laisser rattraper ainsi. Pourtant, la qualité technique de l’équipe n’est pas à remettre en cause. Les actions de la soirée l’ont encore montré. Que ce soit les 38 points du petit meneur américain Turner (à 66%) ou les claquettes dunks de Kévin Comblon qui a montré en cette fin de saison qu’il a bien progressé, le GAB a émerveillé de son talent individuel le championnat.

D’ailleurs, le jeune garonnais sera à coup sûr un futur cadre de cette équipe. Le chouchou du public avec Mathieu Auriol formation, a encore montré des progrès dans son sens du jeu et dans sa capacité à scorer : 15 points à 6 sur 11, 8 rebonds, quelques contres et autres passes local décisives, la tempe faisait biqueen n’avait pas mené un jeune à ce niveau. Certes, il reste encore quelques balles perdues et des choix hasardeux, mais la base est solide. Sa capacité à défendre, à tirer de loin ou à driver dans la raquette, associée à des qualités physiques rares devrait lui permettre d’être une partie du futur du club.

Meilleure attaque de N2

Les fins de saisons sont toujours l’occasion de faire des pronostics au jeu de qui restera ou qui partira, mais il était clairement trop tôt samedi pour trancher dans le vif.

Leave a Comment