Basket-ball : Les Tarbaises enchaînent un deuxième succès de rang et entrevoient le maintien en LFB

l’essentiel
Deuxième victoire importante du TGB, vendredi soir, à Tarbes, en Play-down LFB (3e journée) qui s’offre une bouffée d’oxygène ., en dominant le Hainaut (59-54) au terme d’un final haletant pris en main par Marie Pardon.

Dans un final une fois encore haletant, le TGBa accroché hier soir un deuxième succès dans ces play-down, s’imposant 59-54 sur le Hainaut.
Okonkwo ouvrait bien les débats, mais très vite dans ce premier quart-temps, le TGB, par son trio Samson-Wojta-Ewodo allait prendre quelques aises. Et comme à longue distance, Marie Pardon venait faire mouche, Tarbes faisait course en tête.

Côté hennuyer, on tentait bien de stopper l’hémorragie, mais les protégées du président Cochain tenaient le score. Lithard, Williams et Joskaïte tentaient bien de raccrocher, mais Ewodo, et maintenant Mitrasinovic laissaient Tarbes en tête après dix minutes (18-13), après que François Gomez n’a demandé de remettre « de la discipline ».

Tadic, qui subissait un traitement de faveur dû à son rang trouvait toutefois la solution pour faire grandir la marge. Mais Thomson, Armant et maintenant Okonkwo derrière l’arc gardaient le Hainaut à portée. Samson y allait de deux lancers, Tadic rajoutait à courte distance, mais à la pause, Marie Pardon et ses coéquipières ne tenaient que cinq petits points (27-22).

le TGBtoujours devant

C’est Wojta qui relançait les débats, mais dans cette troisième période, le Hainaut allait se remettre sur les rails par une Amy Okonkwo au four et au moulin (et surtout à 12 points, 25e). La Nigérianne faisait des misères aux Tarbaises, mais ces dernières étaient bien dans leur match.
Et si Wojta, Tadic puis Samson s’attachaient à conserver un petit matelas malgré les assauts nordistes, c’est avec seulement quatre unités (42-38) que Tarbes attaquait la dernière période.

Un avantage que les filles de Frédéric Daguenet s’attachaient à réduire par Armant, et maintenant Thomson sur lancers.

Tout restait à faire (44-44, 34e), et Tarbes montrait des signes de moins bien, contrarié par la défense hennuyère. Il fallait le sang froid de Pardon, et la finesse d’Ewodo pour relancer le chassé-croisé.

Le Quai allait alors jouer son rôle, celui attendu par François Gomez et son groupe, pour les porter vers un nouveau succès (59-54). le deuxième à domicile dans cette « mission LFB ».

Leave a Comment