Assurance-vie : que devez-vous déclarer aux impôts?

L’assurance-vie est l’un des placements préférés des Français. En revanche, sa fiscalité est complexe. Petit récapitulatif pour savoir quand déclarer ses revenus d’assurance-vie.

La date limite pour déclarer vos revenus se rapproche. Et vous vous poses peut-être la question de savoir comment déclarer votre assurance vie aux impôts. Que vous ayez choisi de placer votre capital sur un support garanti et sûr comme le fonds en euros, ou plutôt sur un support plus risqué comme les unités de compte, la fiscalité reste difficile à comprendre. D’une manière générale, vous ne devrez pas payer d’impôts sur vos intérêts perçus sur l’année 2021. Sauf cas de rachat (total ou partiel) de votre contrat, vous n’avez rien à déclarer.

En effet, tant que vous n’effectuez pas de retrait vous êtes exempté de notifier aux impôts les gains issus de votre fonds en euros ou de vos unités de compte.

Que se passe-t-il en cas de retrait en 2021 ?

En revanche, si au cours de l’année passée vous avez effectué un retrait de votre assurance-vie, vos gains peuvent être imposables. En effet, le Trésor public taxe les gains générés par l’assurance vie à la sortie, au moment du rachat.

Pour calculer le montant de l’impôt dû, le fisc fera ainsi la distinction entre dépôts, et plus-values. Si vous avez effectué un rachat partiel, alors vous êtes imposé sur la part de la plus-value swear dans le montant retiré, au prorata. Pour un rachat total, l’impôt portera uniquement sur la plus-value, c’est-à-dire la différence entre le total des versements effectués depuis l’ouverture du contrat, et sa valeur finale lors du rachat total. Evidemment, s’il n’y a pas eu de plus-value, vous n’aurez aucun impôt à payer.

Sachez que vous profitez dans tous les cas, au moment du retrait, d’un abatement de 4 600 euros, 9 200 euros pour un couple donc, si votre contrat d’assurance vie a plus de 8 ans au moment du rachat. Cet abattement est valable chaque année. Il concerne la part de gains dans votre retrait. Sachez que c’est le Trésor public qui applique lui-même l’abattement sur la base des éléments qui lui ont été communiqués par votre assureur. Ce dernier a d’ailleurs dû vous envoyer un imprimé fiscal unique (IFU) ou il détaille les montants indiqués au fisc.

A noter aussi que les intérêts peuvent être exonérés d’impôts en cas de rachat, et ce quelle que soit l’ancienneté du contrat, dans plusieurs situations particulières : licenciement, reconnaissance d’une invalidité de 2e ou 3e catégorie, ou mise en retraite anticipée. Ces exceptions concernent aussi bien le souscripteur du contrat que l’époux ou partenaire de PACS.

Leave a Comment